Sélectionner une page

A la une

Intermittence: précarité et prés carrés

Tandis que la liste des postulants s’allonge d’année en année, les opportunités de décrocher un rôle se réduisent comme peau de chagrin. De quoi susciter l’inquiétude de celles et ceux qui jonglent déjà entre chômage et emploi.

Les derniers articles

“C’est vrai, je ne connais pas de barrière”

Acteur puissant et subtil, Gilles Tschudi n’hésite pas à se mettre à nu, comme dans « Souterrainblues », mis en scène par Maya Bösch il y a près de dix ans au Grütli. Mais l’homme dévoile volontiers aussi ce qui « l’agit » et dresse ici une véritable métaphysique du jeu.

lire plus

Les News

Dynamisme de l’industrie romande du cinéma

Grâce à une étude réalisée par le cabinet Ernst & Young commandée par Cinéforom, on dispose enfin de données fiables sur les retombées économiques générées par l’audiovisuel indépendant en Suisse romande. Entre 2013 et 2017, pour un apport financier de 39 millions de Cinéforom, les projets audiovisuels ont généré 122 millions de francs dans l’économie romande. L’étude montre que 56% de ces dépenses sont constituées par les salaires de techniciens et interprètes engagés sur les films produits et 32% dans les industries techniques et les frais administratifs. Par ailleurs, 14 millions (12%) ont été injectés dans des dépenses indirectes telles que les frais d’hôtellerie ou de transports. Pour 255 projets audiovisuels réalisés, ce sont plus de 10’000 engagements de personnes qui ont été contractés. Le rapport complet de l’étude est disponible sur demande et sur le site de Cinéforom.

De la scène à l’écran

Créé cette année, le Fonds pour l’adaptation audiovisuelle du spectacle vivant en Suisse se propose d’encourager et soutenir la production et la diffusion d’œuvres audiovisuelles nouvelles qui intègrent la captation de spectacles vivants représentés sur les scènes en Suisse.  “Concours européen de la chanson philosophique” de Massimo Furlan & Claire de Ribaupierre, “Le sexe c’est dégoûtant”, d’Antoine Jaccoud, mise en scène de Mathias Urban, “Boulevard du minuscule” de Claude- Inga Barbey, mise en scène d’Isabelle Matter, “La Panne” de Friedrich Dürenmatt, adaptation et mise en scène de Valentin Rossier, et “Melisande et Pelleas”, de Julien Chavaz, Nicole Morel et Nicholas Stücklin sont les 5 projets retenus pour cette première édition. Un nouvel appel d’offre devrait avoir lieu en 2010.

 

 

Salon d’artistes

Les prochains Salons d’artistes FRAS-CORODIS se dérouleront les 20 et 21 janvier 2020 à Genève. Les artistes qui désirent présenter un projet de création pour la saison 2020-2021 ont jusqu’au 27 novembre minuit pour proposer leur candidature. Rappelons que les projets doivent être parrainés par un membre de la FRAS. Pour en savoir plus: http:/www.corodis.ch

Cinéma suisse et financements

L’Office fédéral de la culture (OFC) a mis à jour son rapport sur le financement des longs métrages de cinéma (2016-2020). L’objectif de ce rapport est de développer des statistiques afin de fournir aux acteurs des institutions et de l’industrie cinématographique une base objective pour évaluer le financement des films.  Pour en savoir plus: https://www.bak.admin.ch/bak/fr/home/creation-culturelle/cinema/statistiques-et-publications—cinema/autres-publications.html

La Maison des Compagnies, c’est parti!

Les compagnies artistiques le savent bien: les lieux de répétitions sont rares. Notamment à Genève où trouver un espace pour travailler relève du parcours du combattant. Conçue par la Fondation Meyrinoise du Casino de Meyrin, la Maison des Compagnies ouvre ses portes à toute structure qui aurait besoin d’un espace de travail équipé. Si priorité est donnée aux compagnies liées à la Ville de Meyrin ou programmées par le Théâtre Forum Meyrin, tout le monde peut tenter sa chance. Le règlement est en ligne à l’adresse suivante: www.mdcies.ch

Dossier

Avignon, de la Suisse dans les idées

Cette année encore, les compagnies helvétiques ont débarqué en nombre dans la cité des papes. A ce jeux de satiété, qui gagne quoi ?

Avignon: le marché de dupes?

S’il offre parfois des opportunités, le Off n’en reste pas moins une foire d’empoigne où l’on se rend à ses risques et périls.

Tribulations avignonnaises

En 2018, la comédienne et metteure en scène genevoise Sarah Marcuse s’est frottée au Festival Off. Elle en rapporte un témoignage fort que nous reproduisons ici avec son aimable autorisation.

Un roi en son Palais d’Avignon

Chaque année, une poignée de compagnies suisses tente la grande aventure d’Avignon. La fascination pour le Festival ferait presque oublier ses modestes débuts.

On a lu

Mémoire des textes

De grands textes sur l’art et la culture prolongés par le point de vue d’artistes et de professionnels d’aujourd’hui.

lire plus

Quoi de neuf ?

Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire de Comedien.ch pour recevoir la liste des spectacles dont la 1ère aura lieu cette semaine